Accueil www.macoree.com

Le cimetière international
Hapjeong-dong (합정동, alias Hyang-Hwa Jin, 향화진) à Séoul

par le docteur Jean-Marie Thiébaud
fondateur de l’Académie Internationale de Généalogie

Introduction

Vue generale

Au cours de l’été 1890, Séoul a ouvert un cimetière destiné aux étrangers. Situé à l’ouest de la vieille ville, entre la station de métro Hapjeong (sortie 7) et le pont Hyangwa, et à quelques dizaines de mètres au nord du Han-gang (fleuve Han), il abrite plus de 350 tombes dont la plus ancienne recouvre le corps du docteur John William Heron (1850 – 1890), de la mission presbytérienne anglicane. En parcourant la colline, on reconnaît des sépultures de missionnaires, de médecins, de pédagogues, de riches commerçants, de diplomates, d’ingénieurs, de géologues, et de militaires originaires de quatorze (1) pays : Allemagne, Australie, Belgique, Canada, Corée (du Nord et du Sud), Danemark, France, Grande-Bretagne (Écosse y comprise), Italie, Japon, Philippines, Russie, Suède et U.S.A. Dressées entre des arbres aux troncs torturés et au fil d’allées approximativement tracées sur un gazon digne des plus beaux parcs londoniens, ces tombes recouvrent des méthodistes, des presbytériens, des protestants de l’église unie du Canada, des catholiques, des orthodoxes et très nombreux francs-maçons avec équerre et compas (enfermant dans un losange la lettre G) et même parfois le nom et le numéro de leur loge. On y reconnaît des frères de la loge Han Yang no 1048, créée le 05.11.1908 dans la mouvance de la Grande Loge d’Écosse, fermée en 1941, ouverte à nouveau de juillet 1946 au 25.06.1950, et d’autres de la Loge MacArthur no 183, fondée à Séoul et relevant de la Grande Loge des Philippines.

Han Yang Lodge 1048

Ce cimetière ne doit pas être confondu avec le Mémorial des Martyrs de Jeoldusan (littéralement montagne des décapités) construit à proximité, sur le promontoire qui domine le fleuve et où 8000 catholiques ont été massacrés lors de la grande persécution de 1866. Ce site abrite une église, des catacombes, le mémorial des martyrs, de nombreuses statues (dont celle du Père André Kim, le premier prêtre catholique coréen) et un petit musée. Avant d’être rebaptisé Jeoldusan, ce lieu était connu sous le nom de Hyang-Hwa-Jin qu’on retrouve dans le cimetière des étrangers.

Véritable Père-Lachaise en miniature, le cimetière international de Hapjeong Dong (connu des anglophones sous le nom de Seoul Union Church Foreigners Cemetery), site historique no 399 (placé sous la protection de la municipalité), est soigneusement entretenu par les gardiens des lieux mais aussi par des communautés religieuses, des universités, des organes de presse, l’Armée du salut, etc., et surtout par la Seoul Union Church (congrégation fondée le 28.06.1885 par le missionnaire diplomate Horace Allen (2), arrivé en Corée en septembre 1884) et le Conseil du 100e anniversaire de l’Église de Corée (église protestante, s’entend car, à cette époque, le catholicisme coréen avait déjà fêté depuis un an son premier centenaire). Certaines tombes ont été relevées ou restaurées au cours de ces dernières années car la première année des combats de la guerre de Corée a laissé des cicatrices encore bien visibles, décapitant ici une croix orthodoxe surmontant une tombe russe, mutilant là des stèles et des inscriptions, brisant ailleurs encore quelques monuments, mais en respectant toutefois l’essentiel du site.

Des notices biographiques fort détaillées, écrites en coréen, permettent de faire de cette nécropole un centre de documentation à ciel ouvert. Des classes entières, sous la conduite de leurs professeurs, viennent y reconnaître les noms de ceux qui, venus le plus souvent de fort loin, ont contribué à la grandeur du pays et à sa modernisation dès la fin du 19e siècle. Plus âgés, des étudiants de Séoul fixent sur leurs appareils photographiques numériques des inscriptions dithyrambiques écrites à la gloire de leur pays. Un seul regret : la présentation des Américains comme ayant été les premiers missionnaires chrétiens évangélisateurs de la Corée (3) alors que quantité de prêtres français des Missions Étrangères de Paris arrivèrent dans le royaume de Choson dès le milieu des années 1830 et que douze d’entre eux furent torturés et décapités lors des grandes persécutions de 1839 et 1866 (4). Les pasteurs protestants américains, comme le docteur Horace Underwood, ne mirent le pied en Corée qu’au milieu des années 1880. On peut dire qu’ils arrivèrent dans les bagages des diplomates (5), après la signature en mai 1882 à Chemoulpo (Incheon) d’un traité de commerce entre le Pays du Matin Clair et les États-Unis d’Amérique. Une des clauses de cet accord octroyait officiellement aux missionnaires américains le droit d’exercer leur apostolat et aux médecins d’introduire en Corée leurs méthodes thérapeutiques et d’y construire des établissements de soins.

On ne sera pas étonné de découvrir au fil des allées de ce cimetière que les méthodistes (dont les tombes sont marquées sur les côtés de deux disques métalliques spécifiques) y sont inhumés auprès d’autres méthodistes, les Russes (aux tombes plus modestes, mais aisément reconnaissables à leurs caractères cyrilliques à demi rongés par le temps et à leurs croix orthodoxes).tout au long d’une rangée où reposent d’autres émigrés de l’Empire des tsars, les Américains parmi d’autres enfants de l’Oncle Sam, les pasteurs en haut de la colline et la plupart des militaires de l’US Army (vétérans des deux guerres mondiales, de la guerre de Corée et de la guerre du Vietnam) en contrebas, etc.

Une grande pierre tombale horizontale, cernée par les herbes, attire l’attention avec un long texte en français, malheureusement non traduit pour les visiteurs coréens qui passent sans s’arrêter. Ce poème d’amour, écrit pour sa femme défunte et inscrit dans une surface en forme de croix latine, est l’œuvre d’un descendant d’une famille aristocratique :

ÉpitapheMa chère femme
Dors en paix, dors
Ton petit corps
A tant souffert que ta grande âme
S’en est allée en le ciel bleu
Où maintenant près du Bon Dieu
Tu dois attendre
Celui qui las
D’être ici-bas
Fidèle et tendre
Ne veut plus tendre
Qu’au seul espoir
De te revoir

R.I.P.
Thérèse DUFAURE de la PRADE
née TARDENT

décédée à Séoul le 4 janvier 1907

Quant aux nourrissons et aux enfants, nombreux, trop nombreux (en raison d’une surmortalité infantile liée aux maladies infectieuses), ils dorment sous de petites pierres tombales, soit auprès de leurs parents, soit dans un quartier qui leur est réservé, tout au fond du cimetière, exactement dans l’axe du portail d’entrée.

Le carre des nourrissons

Certaines pierres sont anonymes. Sur d’autres, le temps a exercé ses ravages et les a rendues illisibles. Par devoir de mémoire, il a paru utile de recueillir les inscriptions subsistantes, si précieuses pour l’histoire des familles (6). L’auteur a complété les notices biographiques des personnages les plus marquants.

La tombe qui attire le plus de visiteurs est celle du Révérend Dr Horace Grant Underwood, arrivé en Corée en 1885 avec d’importants fonds provenant de John T. Underwood de la Underwood Typewriting Co. Le Dr Horace Grant Underwood, troisième du nom, né à Séoul vient de décéder le 15 janvier 2004 à l’âge de 87 ans. Pendant plus de vingt ans, il fut vice-président de la Korean American Association. C’est Son Excellence Thomas C. Hubbard, ambassadeur des USA en Corée, qui a prononcé son oraison funèbre le 19 janvier 2004 à la chapelle Luce de l’Université Yonsei, fondée par le premier Underwood débarqué sur le sol de Corée.

Carré Underwood

En Orient comme en Occident, le cimetière demeure tout naturellement le lieu privilégié où il convient de relativiser la mort. Cette sagesse née d’une solide connaissance de la vie nous est rappelée dans maintes inscriptions, à mi-chemin entre religion et philosophie, dont celle qui orne, par exemple, la tombe de Gail Clarke : Life is eternal; and love immortal; and death is only a horizon; and a horizon is anything save the limit of our sight.

Homer B. HulbertC’est aussi l’endroit rêvé pour lancer à l’intention des vivants un ultime cri d’amour, résumant parfois à lui seul la passion de toute une vie. Aussi, tous les vrais amoureux du Pays du Matin Calme (pardon, du Matin Clair) ne seront-ils pas surpris de lire des épitaphes qui vibrent d’un même enthousiasme pour ce pays qui eut tant et tant de réticences à accueillir les étrangers avant la fin du 19e siècle. Korea is his home, peut-on lire sur la pierre tombale de W. David Arnold, tandis que celle du presbytérien Homer B. Hulbert aurait de quoi surprendre de la part d’un fils de la fière Albion : I would rather be buried in Korea than in Westminster Abbey, mais Hulbert n’avait rien d’un Anglais. Il arrivait d’un séminaire méthodiste new-yorkais… Les femmes missionnaires américaines ont partagé cette ferveur à en juger par l’épitaphe de Rubye Rachael Kendrick : If I had a thousand lives to give Korea should have them all.

(1) Et non douze comme l’indique le panneau de présentation du cimetière qui oublie le Danemark et la Suède. Il est vrai qu’il ne prétend pas à l’exhaustivité.
(2) Horace H. Allen, de l’église presbytérienne américaine et médecin de la mission diplomatique, arriva en Corée en septembre 1884. Il devint presque aussitôt médecin personnel et confident du roi Kojong à la suite de circonstances des plus fortuites : le prince Min Yung Ik, neveu de la reine Min, fut victime d’un attentat le 4 décembre 1884 à quelques dizaines de mètres à peine de sa maison. Il entendit la déflagration et se précipita. Le prince perdait tout son sang et Horace Allen parvint à arrêter l’hémorragie. Pour lui témoigner sa reconnaissance, le roi l’attacha à sa personne et lui permit de créer dans le royaume de Choson le premier hôpital occidental. Quelques années plus tard, Horace Allen fonda à Séoul une université médicale et, en 1904, le premier hôpital moderne qu’il baptisa tout naturellement Severance puisqu’il les devait à la générosité de Louis H. Severance, mécène américain, originaire comme lui-même, de la ville de Rockefeller, et qui avait fait fortune dans le commerce du pétrole en 1895. En décembre 1901, Horace H. Allen fut nommé ministre résident et consul général des États-Unis dans le royaume de Choson. Il conserva ce poste jusqu’en juin 1905, laissant alors la place à Edwin V. Morgan contraint de fermer l’ambassade américaine le 08.12.1905 après la décision des Japonais de prendre le contrôle des affaires étrangères du pays et d’en chasser tous les diplomates (US Embassy, Seoul, Information Resource Center ; Fred Harvey Harrington, God, Mammon and the Japanese: Dr. Horace N. Allen and Korean-American Relations, 1884 – 1905, Madison, University of Wisconsin Press, 1966 ; George Coleman, American Images of Seoul, p. 43, 48).
(3) Il faudra bien que cesse cette regrettable manie de confondre Américains et Occidentaux. Si les premiers sont bien, du moins quant à leurs origines et à leur culture, des Occidentaux, tous les Occidentaux ne sont pas des Américains. Un simple regard sur les chiffres de la démographie confirme que, pour importants qu’ils soient, les habitants des États-Unis d’Amérique du Nord sont numériquement inférieurs et de loin à l’ensemble formé par les autres pays constituant ce qu’il est convenu d’appeler l’Occident.
(4) Dix d’entre eux et 93 Coréens martyrs ont été canonisés à Séoul par le pape Jean-Paul II le 6 mai 1984. Ce fut la première fois dans l’histoire de l’église catholique qu’une cérémonie de canonisation était organisée hors de l’enceinte du Vatican.
(5) Owen Nickerson Denny (o à Athens (Ohio, USA) le 04.09.1838, + à Portland (Oregon, USA) le 30.06.1900, fils de Christian Nickerson Denny et d’Eliza, consul à Tientsin (Chine) depuis 1876, devint, dix ans plus tard, le premier représentant officiel des USA en Corée. Il se maria à Vancouver le 23.12.1865 (voir Robert R. Swartout, Mandarins, Gunboats and Power Politics : Owen Nickerson Denny and the International Rivalries in Korea, Honolulu, Asian Studies Program, University of Hawaii, 1980).
(6) Quelques inscriptions sur des tombes d’enfants ne comportent qu’un patronyme ou un prénom. Ce manque de précision a empêché d’inclure quelques-unes d’entre elles dans la liste qui suit.

Abréviations :

o : né(e)
+ : décédé(e)

LISTE PATRONYMIQUE ALPHABÉTIQUE

  • AKERHOLM Earland, o à Barkeryd (Suède) le 13.03.1888, + à Yong dong (Corée) le 15.03.1920, capitaine (enseigne sur sa pierre tombale).
  • AMADO Rizalino S., o le 20.06.1928, + le 30.08.1987, membre de la loge maçonnique MacArthur. Sa tombe est ornée de la lettre G incluse dans le losange formé par un compas et une équerre.
  • AMSTUTZ : voir STOKES
  • ANDERSON Lillian Beede, o en Corée en 1917, + en Corée en 1934.
  • ANTON John, o le 06.01.1898, + le 10.03.1958.
  • APPENZELLER Alice Rebecca, o à Séoul (Corée) le 09.11.1885, + audit lieu le 20.02.1950, fille de Henry Gerhart Appenzeller (voir plus loin). Première Américaine née en Corée, elle fut diplômée en 1905. Elle devint présidente du Ewha College en octobre 1922 avant d’être ordonnée pasteur en 1932 et nommée à la première école méthodiste à Séoul. En 1935, elle reçut la médaille du Ruban Bleu (la plus haute distinction honorifique donnée à une femme en Corée). Alice Rebecca Appenzeller fut reçue docteur honoris causa en pédagogie de l’Université de Boston en 1937. Évacuée aux USA en 1940, elle partit pour Hawaï en 1942 et regagna Séoul et l’université Ewha après la guerre. Son monument funéraire a été élevé par la Ehwa Woman’s University.
  • APPENZELLER Henry Dodge, o le 06.11.1889, + le 01.12.1953, fils du suivant. Il épousa Ruth NOBLE (voir plus loin APPENZELLER Ruth, née NOBLE). Son monument funéraire a été élevé par The Pai Chai Alumni.
  • APPENZELLER Henry Gerhart, né le 06.02.1858, + près de Mokpo (où il venait participer aux travaux d’un groupe biblique) le 11.06.1902, noyé en tentant de sauver une fille coréenne après que son bateau en eût heurté un autre, premier missionnaire méthodiste en Corée. Il avait grandi à Lancaster, Pennsylvanie (USA). Le 05.04.1885, le samedi de Pâques, il débarqua à Chemoulpo (Incheon) via San Francisco et le Japon. La légation américaine s’opposa à son entrée dans le pays et il se trouva avec sa femme dans l’obligation de retourner au Japon et attendre l’autorisation qui parvint enfin en juin de la même année. Dès son arrivée, il devint l’adjoint du surintendant et, en 1886, surintendant de la mission méthodiste en Corée (Craig S. Coleman, American Images of Korea, p. 50, 52). Il ne tarda pas à créer une école de garçons à laquelle le roi Kojong donnera plus tard le nom de Baejae (Pai Choi). Dans cet établissement destiné à former les futures élites du pays, Appenzeller eut pour élève Syngman Rhee qui devint le premier président de la jeune République de Corée fondée officiellement le 15.08.1948. En 1887, il a fondé aussi au cœur de la ville de Séoul la première église méthodiste Chungdong qui devint plus tard un centre de ralliement pour les opposants à l’occupation japonaise. Appenzeller qui fut le fondateur du Pai Chai, a laissé plusieurs ouvrages dont The Korean Repository et The Korean Christian Advocate. Son monument funéraire a été élevé par The Pai Chai Alumni (Ki-Baik Lee, A New History of Korea, Séoul, Ilchokak, 2002, p. 334 ; Edward W. Poitras, « The Legacy of Henry Appenzeller », in International Bulletin of Missionary Research, no 18:4 (octobre 1994), pp. 177 – 180 ; Daniel M. Davies, « The Life and Thought of Henry Gerhard Appenzeller (1858 – 1902) », rev. by Donal N. Clark, in Korean Studies, vol. 17, pp. 127 – 128).
  • APPENZELLER Ruth, née NOBLE, o le 14.06.1894, + le 25.11.1986, femme de Henry Dodge APPENZELLER cité plus haut. Son monument funéraire a été élevé par The Pai Chai Alumni.
  • ARNOLD W. David (1993 – 1993). Korea is his home.
  • AVELLONE Mi Yong, o et + en Corée en 1957.
  • AVISON Kathleen Isabel, o à Claremont (Canada) le 10.08.1898, + à Vancouver (Canada) le 06.08.1985. Fille du Dr O.R. Avison, médecin presbytérien canadien arrivé en Corée en juillet 1893 pour assurer la direction de l’hôpital gouvernemental. Deux ans plus tard, il décrivit pour son église, sous le titre History of Medical Work in Korea, une épidémie de choléra et les conditions médicales générales en Corée. Il devint surintendant de l’hôpital Severance, président du Chosun Christian College et du Medical College. Il prit sa retraite en 1935 et finit sa vie aux USA où il mourut en 1956 (George Coleman. American Images in Korea, p. 53).
  • AVISON O.R. : voir AVISON Kathleen Isabel
  • AYER Edward W., o le 06.02.1928, + en Corée le 04.02.1957.
  • BAILEY Edkar J., o le 14.02.1912, + le 24.10.1969. Il a épousé une Coréenne, Myung Hee Bailey, inhumée à ses côtés.
  • BAILEY Myung Hee : voir ci-dessus.
  • BAIR Blanche Rosa (1888 – 1938), morte après avoir passé vingt-cinq années en Corée, missionnaire méthodiste.
  • BAIRD Annie Adams (1864 – 1916), missionnaire presbytérienne, cofondatrice avec William M. Baird Jr du Soong Sil College à Pyongyang.
  • BAIRD Richard H., o le 01.09.1898, + le 01.01.1995, missionnaire presbytérien à Pusan (Busan) et Taegu (Daegu).
  • BAIRD William M. Jr, o le 07.02.1897, + le 05.08.1987, missionnaire presbytérien, cofondateur avec Annie Adams Baird du Soong Sil College à Pyongyang (capitale actuelle de la Corée du Nord). Sur ce personnage, lire l’ouvrage de Richard H. Baird, William M. Baird of Korea, Oakland, Californie (USA), 1968.
  • BAKER Marlin Shim, o le 01.07.1960, + le 11.08.1960.
  • BALMER Fred A. (1935 – 1987), SFC US Army.
  • BARTON Jack Barnhart, o en Corée le 10.02.1924, + en Corée le 13.03.1925.
  • BAUMANN Olge, o le 27.06.1914, + en Corée le 03.05.1921.
  • BAYER John O., o le 28.05.1911, + le 06.05.1965.
  • BELL Eugene: voir WITHERSPOON Charlotte (Lothie) Ingram.
  • BENCRAFT: voir JOLY WHITMAN Lilian Agnes Bencraft
  • BENTON Margaret Fletcher, o le 09.12.1832, + à Séoul (Corée) le 08.10.1909, femme de William T. SCRANTON (1), missionnaire méthodiste américain. Elle a servi pendant 24 années comme missionnaire de l’église épiscopale méthodiste. Son monument funéraire a été élevé par son fils.
    (1) Alias William B. SCRANTON, arrivé à Incheon en mai 1885 avec sa mère,
    Mrs Mary SCRANTON venue elle aussi en Corée comme missionnaire méthodiste. William SCRANTON et sa mère travaillèrent dans l’hôpital gouvernemental fondé et dirigé par le Dr Horace ALLEN.
  • BERREAN J. Harold (1907 – 1967), mari de Sally cite ci-dessous. Sa tombe est ornée de la lettre G incluse dans le losange formé par un compas et une équerre.
  • BERREAN Sally (1908 – 1982), wife, mother, author.
  • BETHELL Ernest Thomas, o à Bristol (Grande-Bretagne) le 03.11.1872, + à Séoul (Corée) le 01.05.1909, journaliste correspondant du London Daily News pour couvrir la guerre russo-japonaise (1904), fondateur avec Yang Ki Tak du Taehan (alias Daehan) Maeil Shinbo (Les Nouvelles Quotidiennes de Corée) (1904). Alors que la censure sévissait avec force, ce journal, dirigé par un Anglais, se permit de continuer à exprimer librement ses opinions car le Japon et la Grande-Bretagne étaient alliés. Cependant, pour avoir critiqué avec trop de virulence les agressions de la police japonaise, Bethell fut arrêté en 1908 et subit trois semaines d’interrogatoires musclés dans la prison nouvellement construite de So-dae-mun (1). Puis, sur plainte des autorités japonaises auprès du consulat britannique (2), on le déporta à Shanghai (Chine) pour ne pas créer d’incident diplomatique (1908). Il devait mourir quelques mois plus tard sans qu’on puisse attribuer cette mort prématurée aux mauvais traitements auxquels il avait été soumis, car ce journaliste était aussi un alcoolique notoire. En 1910, on lui éleva un monument dans le cimetière de Hapjeong Dong mais l’épitaphe trop ouvertement anti-japonaise fut détruite par les forces d’occupation. Elle a été réécrite en avril 1964 et subsiste. N.B. : après la mort d’Ernest Thomas Bethell, son journal continua à paraître ; toutefois, après l’annexion de la Corée par le Japon en 1910, on retira tout simplement le mot Corée de son titre (voir aussi Jim Hoare, « The British in Korea : Graves and Monuments », in Korea Journal, vol. 23, nº 3 (mars 1983), pp. 28 – 36).
    (1) Stephen K. Roney, « Hard-boiled newsman became a hero in Choson’s final years », in Korea Herald, 19.05.2001.
    (2) Il avait publié des articles mettant en cause les violences exercées par l’armée japonaise sur la population civile coréenne comme le tir d’un soldat tirant dans raison sur une famille en promenade dans la rue de Yong-san, tuant sur le coup la femme touchée à la poitrine, et blessant grièvement son enfant à la main. L’homme qui avait survécu à la fusillade tenta d’obtenir justice auprès dés autorités militaires japonaises. On lui proposa une petite somme d’argent mais il refusa et on le chassa de la caserne. Quant au meurtrier, nul ne sait s’il a été sanctionné (Daehan Maeil Shinbo, 02.09.1907, article reproduit par Craig S. Coleman in American Images of Korea, p. 69).
  • BILLINGS Helen Elizabeth, o le 06.10.1914, + en Corée le 08.06.1921.
  • BOLLING Patsy: voir REYNOLDS Patsy
  • BONWICK Cathie, o le 28.04.1914, + en Corée le 06.09.1927, fils de Gerald et Catherine Bonwick
  • BONWICK Gerald: voir BONWICK Cathie
  • BONWICK Catherine: voir BONWICK Cathie
  • BORDISH Linda F., o le 14.09.1964, + le 16.10.1964.
  • BOTTOMLEY Marian, o Epworth (Grande-Bretagne) le 21.06.1896, + au Canada le 19.09.1991, émigrée au Canada avec sa mère (veuve) et sa sœur en 1911, diplômée de l’Athens High School (1915), du Mount Union College, Alliance (Ohio), du Woman’s Medical College de Philadelphie (1924) et de la London School of Tropical Medicine (1926), gynécologue et chirurgien. Elle épousa Sherwood HALL auquel elle donna quatre enfants : William James, o en Corée en 1927 ; Joseph Keightley, o en Corée en 1932, + au Canada en 1998 ; Phyllis Marian, o en Corée en 1934 ; Frank, o et + en Corée en 1934. Elle exerça aussi la médecine aux Indes.
  • BOURAS Beulah V., o le 28.03.1906, + le 28.03.1990, missionnaire de l’Église unie du Canada.
  • BRADFORD Stephen Gilman, o à Melville Village (New Hampshire, USA) le 27.11.1852, + à Wonsan (Corée, actuellement en Corée du Nord) le 02.11.1921.
  • BRADSHAW Alan MacLachlan, o à Manchester (Grande-Bretagne) le 21.08.1920, + le 12.01.1969.
  • BRADY William Ross, o à Iowa Falls (Iowa, USA) le 31.03.1913, + à Séoul (Corée) le 23.09.1964.
  • BRIEN Daniel Henry M.D. (docteur en médecine), o à Portland (Maine, USA) le 23.09.1856, + à Keijo Chosen le 30.06.1940.
  • BRIGGS Wesley Thomas, o en Corée le 06.04.1924, + en Corée le 21.05.1925.
  • BROCKMAN Barbara, o en 1914, + en Corée en 1922. For of such is the kingdom of heaven.
  • BROCKMAN Frank Marion (1878 – 1929). For Twenty Four Years in Korea Seer Builder Peacemaker Friend.
  • BROCKMAN W. A. (Mrs), o le 26.02.1840 en Virginie (USA), + à Séoul (Corée) le 07.03.1915. Her mother heart loved all the world.
  • BRODESSOLLES Louise, née à Paris le 27.03.1869, + à Séoul le 30.08.1932, de nationalité française.
  • BRODESSOLLES Marcel, né à Séoul le 10.07.1913, + au collège Saint-Joseph de Yokohama (Japon), de nationalité française.
  • BROWSE George W., o le 17.06.1912, + le 15.03.1964.
  • BRYANT Robert E., o dans le Kentucky (USA) le 22.05.1943, + le 30.12.1972, SSG US Army – Vietnam Arcom.
  • BUNKER Annie Ellers, o [en Grande-Bretagne le 31.08].1860, + en 1938 [envoyée en Corée en 1886 par la direction presbytérienne des missions étrangères pour travailler comme infirmière en chef dans l’hôpital national coréen fondé par le docteur Horace Underwood, méthodiste. Parmi ses jeunes élèves, elle eut Syngman Rhee, futur président de la République de Corée. Elle organisa aussi en Corée des Nuits shakespeariennes pour lesquelles elle fit venir, par exemple, Helen Heard pour tenir le rôle de Portia (Robert Armstrong Koreanstudies@koreanweb.ws).
  • BUNKER Dalzell A., o [dans l’Ohio (USA)] le 10.08.1853, + le 28.11.1932 (monument reconstruit par Pai-Chai Alumni). Il fut l’un des trois Américains (1) recrutés en 1885 par le roi Kojong pour collaborer à l’organisation de l’enseignement dans son pays. Il ne tarda pas à rejoindre la mission méthodiste. En mai 1887, il accompagna à la forteresse Puk Han le ministre américain Dinsmore, le capitaine Nerrill Miller de l’U.S.S. Marion et trois des officiers de ce bâtiment, tous invités par le roi La même année, il épousa Annie Ellers citée ci-dessus. Après un voyage d’un mois au Japon (avril 1898), les Bunker vendirent leur maison au Révérend Cobb et à sa femme et décidèrent d’aller travailler au nord de la Corée dans les mines d’or exploitées par les Américains (Robert Armstrong Koreanstudies@koreanweb.ws).
    (1) Les deux autres étaient Homer B. Hulbert et George W. Gilmore. Tous trois étaient étudiants à l’Union Theological Seminary de New York lorsqu’ils ont été recrutés pour venir enseigner dans l’école Yuk-young qui venait d’ouvrir ses portes.
  • BURNS John D., o le 08.02.1918, + en Corée le 08.09.1967, 1st Sgt US Army – World War II – Korea.
  • CAMPBELL Elizabeth : voir PIETERS Elizabeth
  • CARR Richard, + le 21.01.1943 (tombe d’enfant).
  • CARTWRIGHT Joye : voir CARTWRIGHT Peter.
  • CARTWRIGHT Peter, o en Corée le 13.06.1989, + en Corée le 14.06.1989, fils de Joye et Roger Cartwright.
  • CARTWRIGHT Roger : voir CARTWRIGHT Peter
  • CASATI Luigi, chevalier, o à Torre dei Ratti (Alessandria, Italie) le 29.09.1850, + à Séoul (Corée) le 07 ( ?).12.1909, consul d’Italie en Corée.
  • CENSO John Frederick, o en Corée en 1908, + en 1951.
  • CENSO John Rittgers (1911 – 1914).
  • CENSO Mable Ritgers, o en Corée en 1908, + en 1957.
  • CHADWELL Arthur Ernest, o à Hamstead (Grande-Bretagne) le 01.08.1892, + à Pusan (Busan) le 21.11.1967, ordonné prêtre en 1923, arrivé en Corée en 1926, sacré évêque auxiliaire anglican de Corée à Londres dans l’abbaye de Westminster. Il a pris sa retraite en 1963.
  • CHAFFIN Anna B. (1883 – 1977). o en Corée en 1908, + en 1957, missionnaire méthodiste.
  • CHAFFIN Victor D. (1881 – 1916), missionnaire méthodiste.
  • CHEESMAN W. Gifford, o dans le Surrey (Grande-Bretagne) le 10.02.1908, + à Séoul (Corée) le 14.02.1985, ancien maître de la loge maçonnique Han Yang no 1048 SC. Il est arrivé en Corée comme mineur en 1931 avec son père qui possédait une mine d’or dans le nord de la péninsule. Dès l’année suivante il devint membre du Club de Séoul (1) qui ne regroupait quasiment que des francs-maçons. Pendant la seconde guerre mondiale, il combattit dans la Royal Air Force. Puis il revint en Corée, couvert de décorations, en qualité de conseiller des Nations unies pour l’exploitation des ressources minières. Sa pierre tombale est ornée de la lettre G incluse dans le losange formé par un compas et une équerre.
    (1) Dans les années 1950, le second étage du Club de Séoul devint le temple de la loge maçonnique Han Yang.
  • CHOÏ Chong Sik : voir DUVAL Chong Sik
  • CIRILO Renato A., o en décembre 1936 ( ?), + en juin 197. (millésime illisible).
  • CLARK Burton (1903 – 1905), fils du Révérend Charles A. et de Mabel Clark (méthodistes).
  • CLARK Gordon, + en Corée en 1905, fils du Révérend Charles A. et de Mabel Clark (méthodistes).
  • CLARKE Gail, o le 25.03.1955, + le 15.06.2000. Elle a épousé Peter UNDERWOOD auquel elle a donné une fille, Malissa. Sa tombe porte l’inscription: Life is eternal; and love immortal; and death is only a horizon; and a horizon is anything save the limit of our sight.
  • COBLENTZ : voir WEEMS
  • COLLBRAN Christine May, + à Séoul (Corée) le 18.11.1902, âgée de 20 ans.
  • CRAM Newton McDonald, o le 05.10.1903, + en Corée le 22.03.1905 (méthodiste).
  • DAVIDSON Joan : voir UNDERWOOD Horace Grant (Dr Reverend)
  • DAVIS : voir KIM
  • DENIO Sproulie H., o le 18.01.1910, + le 10.06.1964, serviteur de Dieu.
  • DESMARAIS, o et + le 20.05.1963.
  • DUFAURE de la PRADE Thérèse, née TARDENT, + à Séoul (Corée) le 04.01.1907 (voir le texte de son épitaphe dans l’Introduction).
  • DUNN, + le 29.09.1967 (tombe d’enfant).
  • DURACK Julia Agnes (Sister), o le 14.07.1925, + le 04.01.1974, religieuse (catholique) de Maryknoll. Elle a prononcé ses vœux pour entrer dans les ordres le 7 mars 1953 [N. d. A. : en 1922, pour administrer le vicariat catholique apostolique de Séoul devenu trop étendu, la S. C. romaine de la Propagande attribua les deux provinces du Hpyeng-an (nord-ouest du pays, actuellement en Corée du Nord), érigées en vicariat forain, aux missionnaires de Maryknoll (New York, U.S.A.). Le vicariat forain devint préfecture apostolique en 1927. Le Révérend Père J. B. Byrne, supérieur de la future mission du Hpyeng-an, était arrivé à Séoul en mai 1923. La Congrégation de Maryknoll regroupe les seuls missionnaires catholiques originaires des USA, tous les autres Américains venus en Corée étant de confession protestante].
  • DUVAL Chong Sik, née CHOÏ, o le 15.10.1938, + le 07.03.1975.
  • DUVAL Joseph E., OSFC (sans dates).
  • ECKERT Franz, o à Neurode (Schleswig) près de Waldenburg en Prusse (Allemagne) le 05.04.1852, + le 06.08.1916 (victime présumée d’un cancer du foie), chef d’orchestre et maître de chapelle. [N. d. A. : après des études aux conservatoires de Breslau et de Dresde, il fut d’abord maître de chapelle à Wilhelmshaven puis, simultanément à Tokyo, de la musique militaire allemande au Japon et de la marine impériale japonaise dès 1879. Il arriva à la cour impériale de Corée le 19.02.1901 et composa le premier hymne national coréen, édité à Séoul en 1902 sous le titre Kaiserlische Koreanische Nationalhymne (Hymne national impérial coréen). En remerciement, le gouvernement coréen décora ce Prussien de l’Ordre du Taikeuk de 3e classe (1). Cet hymne national fut tout naturellement interdit par les Japonais à partir de 1910 Son épitaphe écrite en allemand commence par ces mots « Hier Ruht in Gott… » (« Ici repose en Dieu… »). Le 25 septembre 2003 à Berlin, on a donné un grand concert en l’honneur de ce compositeur].
    (1) Heinrich Weipert, docteur en droit, consul de Prusse en Corée adressa en son nom une lettre de remerciement au ministre des Affaires étrangères de l’Empire de Corée (6 janvier 1903).
    (2) L’hymne national coréen actuel a été composé par les Coréens Yun Chi ho et
    Ahn Ik tae (1905 – 1965).
  • ELLERS Annie : voir BUNKER Annie Ellers
  • ELLISON Milbra Kathryn, o le 22.01.1909, + le 10.10.1990.
  • EMBERLEY Pearlie, + 09.10.1903, âgée de 7 ans, fille de W.H. et de G. EMBERLEY.
  • FIELD Eva : voir PIETERS Eva
  • FISHER Benjamin Henry, + en Corée le 10.05.1937 à l’âge de 63 ans.
  • FISHER Vera, + en Corée le 18.01.1934 à l’âge de 26 ans, fille de Benjamin Henry Fisher cité ci-dessus.
  • FITCH Lois Geraldine, o en Corée le 08.05.1925, + en Corée le 22.06.1925.
  • FRAMPTON Amie, + en Corée le 23.06.1956 à l’âge de 82 ans.
  • FRAMPTON George, + à l’âge de 61 ans (une inscription à sa mémoire est gravée sur la pierre tombale d’Amie Frampton citée ci-dessus).
  • FRANCESETTI di MALGRA Ugo, o à Turin (Italie) le 19.02.1877, + à Séoul (Corée) le 12.10.1903, comte, consul d’Italie dans le royaume de Choson en 1902 – 1903, grand ami du photographe Carlo Rossetti (dont la Société Géographique Italienne et le Festival International de Rome de la Photographie ont choisi d’exposer les œuvres à Rome du 9 mai au 12 juin 2003 à la Palazza Mattei a Villa Celimontana (via della Navicella, 12) sous le titre La Corea e i Coreani agli inzi del ‘900, en rappelant le rôle joué par le consul italien à cette période charnière de l’histoire de la Corée).
  • FRENCH Lincoln, o le 01.03.1898, + en Corée le 18.04.1923, fils du commandant et de Mme G. French, de l’Armée du Salut.
  • FRICK Jenny Sofia, o à Trelleborg (Suède) le 16.08.1886, + en Corée le 29.04.1912, lieutenant de l’Armée du Salut.
  • GALE Ada : voir GALE Vivian Scarth
  • GALE Annie : voir McDOWELL James
  • GALE Hattie G., o Jonesboro (Tennessee, USA), arrivée en Corée en 1885, + en 1908, femme du pasteur anglais John W. HERON.
  • GALE James Scarth (1863 – 1937), premier missionnaire canadien en Corée où il arriva le 12.12.1888. Il y vécut pendant 40 ans. On lui doit une cinquantaine de livres (dont Korean Sketches publié par la maison d’édition de l’Église Épiscopale Méthodiste en 1909 et une History of the Korean People en 1927) et de traductions (voir Richard Rutt, A Biography of James Scarth Gale and a New Edition of his History of the Korean People, Séoul : Royal Asiatic Society, Korea Branch, with Tarwon Publishing Co., 1972; Craig S. Coleman, American Images of Korea, pp. 54 – 57) : voir GALE Vivian Scarth
  • GALE Vivian Scarth, o le 14.02.1916, + en Corée le 07.08.1917, fils de James (cité ci-dessus) et Ada Gale.
  • GALLE Joseph E., o le 03.01.1933 + le 06.12.1996.
  • GALLOIS Marguerite, o en Corée le 01.07.1918, + en Corée le 22.05.1919.
  • GALT Edith Julia, o le 01.051917, + en Corée le 23.05.1961.
  • GARBER Wayne A., o le 02.04.1938, + le 04.06.1971.
  • GERARDI Richard, + le 08.01.1965 (tombe d’enfant).
  • GERDINE Joseph Lumpkin Jr, o 01.09.1915, + en Corée le 20.11.1915, méthodiste.
  • GIFFORD Daniel Lyman (Rev.), o dans l’Illinois (USA) le 09.01.1861, + en Corée le 10.09.1900, missionnaire évangéliste. On lui doit Everyday Life in Korea (1897). Dans cet essai consacré essentiellement à l’éducation, Gifford préconise deux nécessités absolument prioritaires pour le peuple du royaume de Choson : une plus large ouverture d’esprit et un sens moral plus profond. Il dénonça aussi un alcoolisme trop répandu (Saloons are frequent, with sauerkraut and liquor for sale. Maudlin sots or drunken brawls, with men tugging at each other’s topkmots are, alas ! a common sight upon the streets), la rapidité avec laquelle le Coréen engloutit son repas et le fait que he occasionally eats his dog. Il épousa Mary Hayden Gifford citée ci-dessous.
  • GIFFORD Mary, née HAYDEN, o dans le Missouri (USA) le 23.08.1857, + à Séoul (Core) le 05.05.1900. Son monument funéraire a t levé le 10.04.2002.
  • GILL Ahn Soon, o en Corée le 21.11.1936, + en Corée le 08.07.1993, femme de Robert J. GILL cité ci-dessous.
  • GILL Robert J., o en North Carolina (USA) le 30.04.1919, + en Corée le 07.05.1965, SP &, US Army, World War II. Il épousa une Coréenne, Ahn Soon GILL.
  • GLASS : voir RANDLE
  • GOLDBERG Cecilia : voir GOLDBERG Solly Signey
  • GOLDBERG Solly Signey, o le 07.11.1934, + le 05.12.1985. Il eut trois enfants : Cecilia, Ursela et Utem.
  • GOLDBERG Usela : voir GOLDBERG Solly Signey
  • GOLDBERG Utem: voir GOLDBERG Solly Signey
  • GOODWIN Charles (Rev. Dr), o à Port Hawkesburn (Canada) le 05.05.1913, + le 28.06.1997, missionnaire de l’église presbytérienne anglicane, professeur honoraire des universités Yonsei et Sungkonghoe, devoted father of the homeless children.
  • GORDON A. : voir GORDON Alexander
  • GORDON Alexander, fils de A. Gordon et de A.H. Kenmure.
  • GORMAN Arthur, o Yokohama (Japon) le 09.04.1883, + à Séoul (Corée) le 03.03.1929. Il servit de 1915 à 1919 dans les Royal Dublin Fusileers.
  • GORSCHAGKI …ert, o 1866 ( ?) (avec inscription en allemand)
  • GRAFTON Knight Mintz (ou MINTZ Grafton Knight ?), o le 22.10.1925, + le 22.05.1983. Sa pierre tombale porte l’inscription : The poetry of earth is never dead.
  • GREATHOUSE Clarence Ridgley, o dans le comté de Woodford (Kentucky, USA) le 17.09.1846, + à Séoul (Corée) en 1899, juriste, attorney d’un comté du Kentucky avant l’âge légal pour exercer cette charge. Puis il exerça en Californie où il devint directeur général du « San Francisco Examiner » avant d’être nommé consul des USA à Yokohama (Japon) du 1er janvier 1886 au 31 mars 1889. Puis il arriva à Séoul où il devint, à partir de janvier 1891 et jusqu’à sa mort, vice-ministre de l’Intérieur et conseiller juridique du roi Kojong pour les Affaires internationales (Allen, Dictionnary of American Biography, New York, Charles Scriner’s Sons, 1931). Sa mère, Elizabeth Greathouse, a décrit avec forces détails l’assassinat en 1895 de la reine Min Myongsong par les Japonais, expliquant que lors d’une émeute populaire projaponaise et anti-russe, le roi Kojong avait réussi à trouver refuge à la légation russe, pensant que son épouse était elle aussi à se mettre à l’abri. En réalité, la reine a été poursuivie par les Japonais jusque dans son palais. Elle courut de chambre en chambre et, dans la dernière, fut massacrée au sabre. Le Japon refusa tout d’abord d’admettre la moindre responsabilité dans ce meurtre mais, finalement, fut contraint de traduire en justice 49 accusés qui furent tous déclarés non coupables, faute de preuves et ce, malgré les réquisitions de Clarence Ridgley Greathouse qui traitait là l’affaire la plus importante de sa carrière juridique. Après la mort de son fils, Elizabeth Greathouse retourna aux USA à Versailles dans le Kentucky. Elle était alors âgée de 81 ans (voir aussi Harold Joyce Noble, « The Former Settlements in Korea » in American Journal of International Law, 28 (4), octobre 1929 ; Korea and her relations with the United States before 1895, PhD Dissertation, Université de Berkeley (Californie, 1931 ; Amelia Ransome Neville, The Fantastic City [San Francisco], Cambridge, Massachusetts, 1932).
  • GREENFIELD Maude Saxe, o à Walden (New York, USA) en 1874, + à Séoul (Corée) en 1910.
  • GRIFFIN Randy A. (1955 – 1997), US Army.
  • GUAY Harold W., o le14.02.1909, + le 13.04.1968.
  • GUSTIN Harry D., o le 06.09.1921, + à Séoul (Corée) le 23.03.1971.
  • GUSTIN Ruth W., o à Barmen (Allemagne) le 06.05.1922 (N.B. : sa date de décès a été laissée en blanc).
  • HACK Deborah, o le 02.02.1970, + le 19.05.1970.
  • HALE Stanley B., o le 19.01.1923, + le 25.07.1969, militaire de 1943 à 1967. Sa tombe est ornée de la lettre G incluse dans le losange formé par un compas et une équerre.
  • HALL Edith Margaret : voir HALL William James
  • HALL Frank : voir BOTTOMLEY Marian
  • HALL Joseph Keightley: voir BOTTOMLEY Marian
  • HALL Phyllis Marian: voir BOTTOMLEY Marian
  • HALL Rosetta, née SHERWOOD, o aux USA en 1865, + aux USA le 05.04.1951, méthodiste qui exerça d’abord son apostolat dans les taudis du quartier new-yorkais de Bowery. Elle épousa William James HALL (cité ci-dessous) et tous deux décidèrent de partir pour la Corée.
  • HALL Sherwood: voir BOTTOMLEY Marian, HALL Rosetta, née SHERWOOD, HALL William James
  • HALL William James, o [à Glen Buell] au Canada en 1860, élevé à Athens (Ontario, Canada), + à Séoul (Corée) le 24.11.1894, pioneer medic missionary to Pyong Yang, méthodiste. Après des études à la Queen’s University puis au New York’s Bellevue Hospital, il fut reçu docteur en médecine et opta pour une vie de missionnaire. Il épousa Rosetta SHERWOOD, missionnaire méthodiste, qui lui donna deux enfants : Sherwood, né en Corée en 1888, + au Canada le 05.04.1891, et Edith Margaret, fille posthume, o aux USA en 1895. En 1891, le couple Hall s’installa à Pyongyang où ils furent les premiers missionnaires protestants résidents. Mais tous les Coréens qui vinrent les saluer à leur arrivée furent arrêtés et torturés sur ordre du gouverneur de la province. Trois ans plus tard, les Hall avaient fondé le premier hôpital de Pyongyang aux normes occidentales, ouvert une école et construit un temple. Contaminé lors d’une épidémie de typhus et de constitution fragile depuis son enfance, on le transporta à Séoul où il mourut un samedi au coucher du soleil, à l’âge de 34 ans.
  • HALL William James : voir BOTTOMLEY Marian
  • HALLIFAX Thomas Edward (1842 – 1908), arrivé en août 1883 afin de collaborer à la construction d’un service télégraphique dans le royaume de Choson. Mais ce projet sembla prématuré et Hallifax se contenta d’ouvrir une école de langue anglaise pour former des interprètes officiels pour le ministère des Affaires étrangères et l’administration des douanes (Robert Armstrong Koreanstudies@koreanweb.ws).
  • HAMILTON Lloyd, o le 09.10.1904, + le 08.04.1971.
  • HANDUSIDE Florence (1919 – 1949), presbytérienne orthodoxe
  • HARBAUGH, o à Rockford (Illinois, USA) le 28.03.1875, arrivée en Corée le 03.03.1906, pioneer missionary in Songdo Korea. Elle épousa J. W. HIRST à Séoul le 11.03.1907.
  • HARDIE Margaret Joy, o en Corée le 01.09.1903, + en Corée le 10.02.1909 (méthodiste), sœur de Marie Hardie citée ci-dessous.
  • HARDY Marie, o le 09.08.1893, + en Corée le 10.08.1893 (méthodiste), sœur de Margaret Hardie citée ci-dessus.
  • HARVEY I. Lane (1927 – 1997), SFC US Army, Korea Vietnam.
  • HAYDEN Mary : voir GIFFORD Mary
  • HERON John W. (William), o dans le Derbyshire (Grande-Bretagne) [le 15.06.1856], + à Séoul (Corée) le [26.07].1890, victime d’une épidémie de dysenterie [fils du Rev. E.S. Heron, ministre écossais de la Congregational Church], docteur en médecine et missionnaire de l’église presbytérienne américaine. Sa famille avait en effet émigré aux USA en 1870 et s’était installée à Knoxville (Tennessee). En 1881, il fut admis à la Faculté de Médecine de l’Université du Tennessee et soutint sa thèse de doctorat avec la mention très honorable en 1883. Après un stage à l’Hôpital Universitaire de New York, il refusa un poste de professeur à l’Université du Tennessee, préférant partir pour la Corée en qualité de missionnaire. Il débarqua à Séoul le 21.06.1885 et commença à exercer son art à l’hôpital royal de Chejungwon. En 1886, avec son collègue, le docteur Horace N. Allen, il fonda une école médicale, la Chejung (Choson) Medical School qui initia la formation médicale moderne en Corée. L’année suivante, il succéda au docteur Horace N. Allen comme directeur de cet établissement. À plusieurs reprises, il fut amené à soigner des membres de la famille royale ce qui ne l’empêchait pas d’apporter également ses soins aux paysans des campagnes. John W. Heron fonda la Chejungwon Church qui devait devenir plus tard la Namdaemun Presbyerian Church. En 1889, il fut élu président du Public Committee des Églises Presbytériennes et, en 1890, il fonda la Korean Religious Tract Society (Chosungyungkyoseohoi) avec Horace Grant Underwood et Ohlinger. Il fut le premier à être inhumé dans le cimetière de Hapjeong Dong. Voir Craig S. Coleman, American Images of Korea, p. 48. Voir aussi GALE Hattie G.
  • HILL Florence, o en 1891, + en Corée le 05.01.1922, staff captain (capitaine d’état-major).
  • HILLMAN Mary R., o le 21.04.1870, + le 01.02.1928.
  • HINDER Arthur, o le 24.04.1917, + en Corée le 09.04.1919.
  • HINRICHS Nikolaus Thomas, o en Corée le 17.09.1960, + en Corée le 12.10.1960.
  • HINTZE Julius, o à Basedow (Allemagne) avec inscription en allemand : Hier ruht in Gott… (Ici repose en Dieu…) mais sans date. [N. d. A. : Il était Hafenzollbeamter (officier des douanes portuaires) à Wonsan (actuellement en Corée du Nord) en 1889 – 1890]
  • HIRST : voir aussi HARBAUGH
  • HIRST Carol, + en Corée en 1920, fille de Mr et Mrs J. W. Hirst
  • HIRST J. W. : voir HARBAUGH et HIRST Carol
  • HOBBS Thomas : voir PUCH Beatrice Ellen
  • HODGES : voir NOBLE HODGES Cecil Henry
  • HOON Sohn, o le 22.07.1938, + le 06.06.1973. Sa tombe est ornée de la lettre G incluse dans le losange formé par un compas et une équerre.
  • HOPE : voir SERJEANT
  • HORTON Lillias Stirling, o Albany (New York, USA) le 21.06.1851, + à Séoul (Corée) le 28.10.1921), arrivée en Corée en mars 1888, docteur en médecine et missionnaire. Elle épousa le Rev. Dr Horace Grant UNDERWOOD en 1898. Son premier ouvrage fut un livre pour enfants, With Tommy Tompkins in Korea, suivi de son œuvre maîtresse, Fifteen Years Among the Top-Knots, publié en 1904 par l’American Tract Society and Underwood of Korea (George Coleman, American Images in Korea, p. 50, 51).
  • HULBERT Homer B., o en janvier 1863, + en août 1949, Man of vision and friend of Korea. Sa pierre tombale porte en outre l’inscription: I would rather be buried in Korea than in Westminster Abbey. [N. d. A. : Il fut l’un des trois Américains presbytériens (1) recrutés en 1885 par le roi Kojong pour collaborer à l’organisation de l’enseignement dans son pays. Il demeura en Corée de 1886 à 1907 (Craig S. Coleman, American Images of Korea, p. 53). On lui doit une History of Korea en deux volumes, éditée à Séoul en 1904, reed. Routledge, 2000, et Passing of Korea édité par Doubleday, Page, and Company en 1906). En 1907, il fit partie avec trios Coréens d’une délégation diplomatique envoyée à La Haye pour la 2nde Conférence sur la Paix. Voir Craig S. Coleman, American Images of Korea, p. 26, 43, 50, 53, 54, 62, 65, 66].
    (1) avec Dalzell N. Bunker et George W. Gilmore.
  • HULBERT Sheldon, o en Corée en février 1896, + en Corée en mars 1897, enfant du précédent.
  • HUNT Franklin Macarthur: voir HUNT Franklin Macarthur II
  • HUNT Franklin Macarthur II, o en Corée le 17.05.1971, + en Corée le 22.05.1971, fils de Franklin Macarthur HUNT et de Lee Soon JUNG
  • HUTCHINSON William Duflon, + à Séoul (Corée) le 23.07.1901.
  • IAKOVLEV Boris Sergueevitch, o le 27.03.1889 dans l’Empire de Russie, + en Corée le 19.11.1936. La croix (probablement orthodoxe) qui sommait le monument fait d’un bloc de granit n’existe plus. Peut-être a-t-elle été détruite pendant la guerre de Corée. Seul subsiste son pied carré.
  • IWAMURO, o et + le 20.01.1964 (tombe d’enfant). N.B. : Iwamuro est un patronyme d’origine japonaise.
  • JACOBSEN Anna P., missionnaire, + à Séoul (Corée) le 20.01.1897 à l’âge de 29 ans.
  • JAY Lois, religieuse, 06.10.1899.
  • JAY Sung Pak, o le 07.02.1971, + le 24.04.1983.
  • JENKINS Beatrice Aurora, o dans le comté de Granville (Caroline du Nord, USA) le 05.08.1879, + à Séoul (Corée) le 14.01.1927 (date surchargée sur le millésime 1926), femme de Foster K. GAMBLE.
  • JENSEN Andres Kristian (dit Kris), o au Danemark le 14.03.1897, + en Corée le 20.11.1956, méthodiste et franc-maçon (RWM de 1939 à 1946 de la loge Han Yang no 1048). Sa tombe est ornée de la lettre G incluse dans le losange formé par un compas et une équerre. Il épousa Maud Keister Jensen (voir ci-dessous).
  • JENSEN Clair Lee : voir JENSEN Maud
  • JENSEN Maud, née KEISTER, o à New Cumberland (PA) le 27.09.1904, + à Madison (New Jersey, USA) le 12.10.1998, missionnaire méthodiste en Corée de 1926 à 1969. Elle épousa Andres Kristian (dit Kris) JENSEN (cité ci-dessus) auquel elle donna une fille, Clair Lee JENSEN, o à Séoul (Corée) le 11.10.1929, + à Madison (New Jersey, USA) le 26.02.1996.
  • JOLY Clara Agnes Lillie, o le 01.01.1860, + le 28.03.1928.
  • JOLY Henry Bencracft (1858 – 1898).
  • JOLY WHITMAN Lilian Agnes Bencraft, o le 06.07.1896, + le 18.02.1968.
  • JOHNSON Grace Kwang, 28.10.1965 (tombe d’enfant).
  • JOHNSON Walter Virgil, o le 30.08.1874, + en Corée le 01.03.1903, missionnaire de l’église presbytérienne américaine.
  • JUNG Lee Soon : voir HUNT Franklin Macarthur II
  • KAGAK, + en 1898.
  • KEISTER Maud : voir JENSEN Maud
  • KELNHOFER Charles : voir KELNHOFER Floyd John
  • KELNHOFER Chong Ok : voir KELNHOFER Floyd John
  • KELNHOFER Floyd John, o à Rozelville (Wisconsin, USA) le 17.07.1928, + à Séoul (Corée) le 24.01.1999, Command Sergeant Major US Army (retired), vétéran des guerres de Corée et du Vietnam. Il épousa Chong Ok Kelnhofer qui lui donna deux fils : Charles et Russell. [N. d. A. : alors qu’il servait comme sergent en Corée du Nord dans la 24e division d’infanterie, il fut sérieusement blessé par un missile le 12.09.1951 et reprit du service après sa guérison].
  • KELNHOFER Russell: voir KELNHOFER Floyd John
  • KENDRICK Rubye Rachael, o le 28.01.1883, + en Corée le 15.08.1908. Sa pierre tombale porte cette inscription: « If I had a thousand lives to give Korea should have them all » - Ruby Kendrick (méthodiste).
  • KENMURE A.H.: voir GORDON Alexander
  • KERN Aileen, + le 12.04.1967 (tombe d’enfant).
  • KESLER Herbert E., o à Fowler (Indiana, USA) le 23.12.1940, + à Misawa AB (Air Base) au Japon le 29.07.1998.
  • KILBOURNE Ernest A. : voir ci-dessous KILBOURNE Kathleen Ann
  • KILBOURNE Kathleen Ann, o en Corée le 06.05.1950, + en Corée le 08.05.1950, fille d’Ernest A. Kilbourne, de l’OMS (Oriental Missionary Society).
  • KIM Agnes, née DAVIS, o à Chillicote (Ohio, USA) le 29.12.1900, + à Séoul (Corée) le 29.12.1989.
  • KIM Christopher Hankaui, o le 10.07.1969, + le 12.08.1985.
  • KIM David Chu-hwang, o à Chongju (province du Hpyeng-an, actuellement en Corée du Nord) le 01.07.1899, + à Séoul (Corée) le 16.03.1986. Le 02.10.1934, il épousa Agnes DAVIS (1900 – 1989) citée ci-dessus. N.B. : son double prénom, occidental et coréen, indique qu’il s’est converti au christianisme.
  • KIM Denorah R. (1953 – 1997), Sgt US Army.
  • KIM Ok Ja, o en Corée le 16.08.1943, + en Corée le 12.08.1985.
  • KIM Ong-Chok: voir NAFFZIGER Chong Ok
  • KIM Scott Hansol, o le 17.11.19.1971, + en Corée le 12.08.1985.
  • KINSLER Dorothy, née WOODRUFF, o à Trenton (New Jersey, USA) le 20.06.1907, + à Pasadena (Californie, USA) le 14.03.2001, femme de Francis KINSLER cité ci-dessous.
  • KINSLER Francis, o à Philadelphie (USA) le 13.01.1904, + à Duarte (Californie, USA). Il épousa à Pyongyang (capitale actuelle de la Corée du Nord) le 18.09.1930 Dorothy Woodruff KINSLER citée ci-dessus. N.B. : les KINSLER ont accompli leur mission missionnaire en Corée de 1928 à 1970.
  • KITCHAKOV [КИЧАКОВ] Ilya, + en Corée, âgé de 60 ans (sans date), d’origine russe.
  • KOHLER Maida, o le 18.06.1887, + le 23.05.1913, capitaine de l’Armée du Salut.
  • KORNTIEV [КОРНТИЕВ] Ivan (1869 – 1894), + en Corée, d’origine russe.
  • KRUSE, o le 04.07.1947, + le 07.07.1947.
  • LADNER, o et + le 09.02.1963.
  • LAGUS
  • LAROCQUE Joel C., o le 13.08.1958, + à Boston (Massachusetts, USA) le 13.11.1984.
  • LARSON Ellen Margrotho, o le 17.07.1910, + en Corée le 19.07.1911.
  • LEE Alan Guthrie, o le 09.10.1975, + le 20.01.1976.
  • LEGENDRE Charles W. (William) [N. d. A. : o à Oullins (France) le 26.08.1830, + à Séoul (Corée) le 01.09.1899, victime d’une crise d’apoplexie, fils de Jean-François Legendre et de Louise Marie Gertrude Wable, élevé au collège royal de Reims, diplômé de l’Université de Paris ( ?). Le 31.10.1854 à Bruxelles (Belgique), il épousa Clara Victoria, fille de William Mulock, fameux avocat new-yorkais, et de Marie Guilbert Mulock. Puis il émigra aux USA et se fit naturaliser américain. Major au 51rst New York Volunteer Infantry le 29.10.1861, il participa à la campagne de Caroline du Nord et était présent à la prise de l’île Roanoke en 1862. À la bataille de New Bern en Caroline du Nord (14.03.1862), il fut blessé d’une balle qui lui fracassa la mâchoire et alla se loger près de la colonne cervicale. Son attitude courageuse lui valut le grade de lieutenant-colonel (20.09.1862) puis de colonel dans le 9e corps d’armée (14.03.1863). Il servit le 06.05.1864 à la seconde bataille de Wilderness (Virginie) sous les ordres du général Grant et y perdit l’œil gauche et le nez. On le mit à la retraite avec le grade de brigadier général le 13.03.1865. Il poursuivit sa carrière dans la diplomatie et fut nommé consul à Amoy (Chine) le 13.07.1866. Il arriva dans cette ville en décembre de la même année. Après avoir démissionné en 1872, il devint conseiller du gouvernement japonais et fut décoré de l’Ordre du Soleil Levant de 2nde classe en juillet 1874. Il demeura au Japon jusqu’en 1890 avant de passer au service de la cour impériale coréenne où il servit de précepteur au prince héritier. Il expliqua aussi au roi Kojong comment négocier avec les Japonais qu’il avait appris à connaître pendant près de deux décennies – Dictionnary of American Biography, D. Malone, ed., New York ; Charles Scribner’s Sons, 1960], brigadier general (général de brigade) de l’US Army, conseiller à la Cour impériale du gouvernement de Corée.
  • LEONOV [ЛЕОНОВ] Mikhaïl, 70 ans (sans date), d’origine russe.
  • LEVI Raphael Zabulon, o le 29.02.1876, + en Corée le 08.06.1955.
  • LEWIS Ella A., o le 27.10.1863, + le 14.09.1927, missionnaire méthodiste, One of The First Servants of God in The Land of Morning Calm. Ce monument a été élevé par son fils adoptif Wo-Yun.
  • LIVESAY Joe : voir LIVESAY Muriel Gwynneth
  • LIVESAY Muriel : voir LIVESAY Muriel Gwynneth
  • LIVESAY Muriel Gwynneth, o en Corée le 19.07.1933, + en Corée le 10.04.1934, fille de Joe et Muriel Livesay.
  • LOGAN Mary Lee, o le 17.09.1856, + en Corée le 07.12.1919.
  • LOMAN [ЛОМАНЫ], famille d’origine russe.
  • LUCAS Edward Albert, o en Corée le 03.07.1916, + en Corée le 18.07.1916.
  • McDOWELL James, + en Corée en novembre 1914, fils de Jesson McDowell et d’Annie Gale.
  • McDOWELL Jesson: voir McDOWELL James
  • McFARLANE Alexander, o à Buckingham (Québec, Canada) le 10.01.1872, + à Sosha (Corée) le 18.01.1945.
  • McLEMORE David L., o le 10.05.1974, + le 22.05.1974.
  • MARTIN John W., o en Louisiane (USA) en 1927, + en 1989 ( ?). Sa tombe est ornée de la lettre G incluse dans le losange formé par un compas et une équerre.
  • MALONE Kum Sok (dates effacées).
  • MANNFOLK Anita Elise, + le 06.06.1964 (tombe d’enfant).
  • MARTEL Émile, o le 04.12.1874, + en Corée le 19.09.1949. Ancien élève de l’École des Mines. À l’âge de 21 ans, il a fondé en 1895 la première école française laïque en Corée. Sa pierre tombale qui ne donne aucun détail sur la profession et la biographie de ce personnage porte seulement les lettres R.I.P. en guise d’épitaphe.
  • MAYES Walter Lambuth, o 19.10.1908, + en Corée le 23.11.1908 (méthodiste).
  • MICARELLI Jeannine V., o le 29.09.1934, + le 08.04.1979.
  • MILLER Anna, + en Corée le 17.06.1903 à l’âge de 38 ans 5 mois, femme de Fred S. Miller.
  • MILLER Edward, o en 1878.
  • MILLER Elizabeth (1840 – 1919).
  • MILLER Fred S. : voir MILLER Anna
  • MILLER Kingdon A., o le 05.03.1895, + le 22.11.1967
  • MILLER Mathie, o en 1875.
  • MINTZ : voir GRAFTON
  • MOORE James H., o à Johnson City (New York, USA) le 27.09.1914, + à Séoul (Corée) le 04.04.1967, missionnaire méthodiste arrivé en Corée en octobre 1947.
  • MOORE Samuel Forman, o en 1892, + en 1906 à l’âge de 46 ans (sic), missionnaire presbytérien, beautiful in character and spirit and unselfish in his love for the korean people. He died happy in the knowledge that he had brought many to know God as their father verily. His works follow him. L’auteur remercie le lecteur susceptible de corriger les dates de naissance et de décès manifestement mal gravées par le sculpteur de la pierre tombale.
  • MORRIS Charles David, o le 10.05.1869, + en Corée le 18.01.1927, arrivé dans ce pays en 1900.
  • MOUSE Mighty (sic), + 1964 (tombe d’enfant).
  • MÜHLENSTETH (1) Henry Jessen, o le 17.05.1855, + en Corée le 17.02.1915.
    (1) Avant la restauration maladroite de ce monument qui a souffert pendant la guerre de Corée, le patronyme (à présent grossièrement esquissé à la peinture noire) était peut-être MÜHLENSTEIN.
  • MURRY Sunny Lee
  • NAFFZIGER Charles, o en Californie le 06.02.1919, + le 28.03.1971, M SGT US Air Force World War II – Korea – Vietnam AFCM.
  • NAFFZIGER Chong Ok, née KIM, o le 10.12.1934, + le 09.12.2000, femme de Charles cité ci-dessus.
  • NEDDS Ivan L., + en août 1947
  • NEKLIOUKOV ]НЕКЛЮКОВ] Nikolaï Petrovitch, o en Corée le 26.09.1912, + en Corée le 02.11.1912, d’origine russe.
  • NIELSEN Albert C., o le 02.04.1918, + en Corée le 13.08.1987, M.Sgt US Army, World War II – Korea. Ce militaire a servi pendant 48 ans.
  • NOBLE Ruth : voir APPENZELLER Ruth
  • NOBLE HODGES Cecil Henry, o le 15.01.1881, + le 21.04.1926.
  • O’KEEFE John Joseph, o à New York (USA) le 16.09.1925, + le 14.03.1967, SFC CO B 19 ENGR CMBT BN – World War II – Korea.
  • PADDOCK Cinchi, o le 18.02.1903, + le 01.03.1908.
  • PAINE Joséphine O., o à Boston (Massachusetts, USA) le 21.02.1869, + à Séoul (Corée) le 25.09.1909, méthodiste.
  • PARKEY, enfant (sans date).
  • PAULIE Gordon, o le 20.12.1895, + le 11.01.1899, fils du Révérend et de madame E.C. Paulie
  • PEEL Joséphine Eaton, o le 01.04.1853, + en Corée le 12.11.1920, femme du Révérend A. M. CAMPBELL, missionnaire en Chine (1887 – 1897) puis en Corée de 1897 à 1920 (méthodiste).
  • PETERS S., religieuse, 30.11.1919.
  • PETERSEN Eldon T., o en Californie (USA) le 11.11.1916, + le 06.12.1967. Sa tombe est ornée de la lettre G incluse dans le losange formé par un compas et une équerre.
  • PIETERS Elizabeth Campbell, + en Corée le 04.01.1906 à l’âge de 36 ans.
  • PIETERS Eva Field, + en Corée le 20.07.1932 à l’âge de 66 ans.
  • PIMENTEL David (Mr)
  • PIMENTEL David (Mrs)
  • PITARGUE Elizabeth : voir PITARGUE Marciano U.
  • PITARGUE Marciano Jr : voir PITARGUE Marciano U.
  • PITARGUE Marciano U., o le 12.07.1928, + en Corée le 15.02.1981. Il épousa Elizabeth qui lui donna deux enfants : Theresa et Marciano Jr.
  • PITARGUE Theresa : voir PITARGUE Marciano U.
  • POILLETT (sans précision du prénom), + en Corée en 1905, fille de Philippe et de Bertha Poillett.
  • POLOUKHINA [ПОЛУХИНА] Prakovia Pavlovna, + en Corée en 1941, âgée de 41 ans, d’origine russe.
  • PUCH Beatrice Ellen, o à Wolverhayrton (Grande-Bretagne) le 24.08.1889, + à Séoul (Corée) le 08.04.1934, femme de Thomas HOBBS.
  • QUINN Margaret J., o au Canada le 27.04.1862, + en Corée le 31.08.1934, missionnaire évangéliste en Chine et en Corée. Son monument funéraire a été élevé en mémoire affectueuse par les chrétiens chinois de Corée parmi lesquels elle a exercé son ministère pendant cinq années.
  • RAESS John R., o à New York (USA) le 25.07.1929, + en Corée le 13.06.1995, retraité de l’US Army.
  • RANDLE Pauline, née GLASS, o Arcadie (Louisiane, USA) le 08.06.1892, + à Séoul (Corée) le 19.05.1925 (méthodiste).
  • REAVIS Edith Joséphine (Blaha), o à Allegan (Michigan, USA) le 27.12.1924, + audit lieu le 24.02.1988, femme de Glen D. REAVIS (voir ci-dessous).
  • REAVIS Glen D., o le 22.08.1952, + le 24.02.1988. Il épousa Edith Joséphine (Blaha) REAVIS (voir ci-dessus) qui lui donna deux fils : Timothy Darrel et Jonathan William.
  • REAVIS Jonathan William : voir REAVIS Glen D.
  • REAVIS Timothy Darell : voir REAVIS Glen D.
  • REYNOLDS John Bolling (1894 – 1970), fils de William Davis Reynolds et de Patsy Bolling Reynods (voir ci-dessous).
  • REYNOLDS Patsy, née BOLLING (voir ci-dessous).
  • REYNOLDS William Davis, mari de Patsy Bolling Reynolds, tous deux qualifiés de pioneer missionaries 1892 – 1937 Presbyterian Church U.S.
  • REYNOLDS William Davis III (1893 – 1893), fils de William Davis Reynolds et de Patsy Bolling Reynods (voir ci-dessus).
  • RHEA Samuel.
  • RICHARDS Williams, o en 1878, + à Séoul (Corée) le 05.02.1920, brigadier.
  • RONDON Joseph Aimé, né à Nice (Alpes-Maritimes, France) le 18.12.1882, + à Séoul le 10.10.1913.
  • RUDKO Nicholas, o dans le New Jersey (USA) le 22.03.1922, + le 01.06.1970, SSG CO B Long Lines BN – World War II – Korea – Vietnam. Son patronyme est très probablement d’origine ukrainienne.
  • RUE Mae Ames (1900 – 1936).
  • SANDERSON Garth L., o le 23.09.1931, + le 12.10.1993.
  • SAUER Charles A. (1891 – 1972), de nationalité américaine.
  • SAUER Marguerite S. (1896 – 1981), de nationalité américaine.
  • SAUER Robert G. (1925 – 1995), de nationalité américaine. Les trois membres de la famille Sauer, missionnaires en Corée de 1921 à 1990, sont inhumés dans l’Ohio mais une stèle rappelle leur souvenir à Hapjeong Dong au sommet de la colline.
  • SCRANTON Mary : voir BENTON Margaret Fletcher
  • SCRANTON William T. : voir BENTON Margaret Fletcher
  • SERJEANT Amy Hope, o 16.07.1862, + le 03.07.1917, fille aînée de Charles J. SERJEANT
  • SCHAUB Nancy : voir UNDERWOOD Horace Grant (Dr Reverend)
  • SHAW Adeline Hamilton, o à Latty (Ohio, USA) le 02.07.1895, + à Los Altos (Californie, USA) le 08.05.1971.
  • SHAW William Earl, o à Chicago (Illinois, USA) le 22.08.1890, + à Palo Alto (Californie, USA) le 05.10.1967.
  • SHAW William Hamilton, o à Pyeng Yang (Pyongyang, actuellement capitale de la Corée du Nord) le 05.06.1922, + à Séoul (Corée du Sud) le 22.09.1950, fils de William Earl Shaw et d’Adeline Hamilton Shaw (cités ci-dessus).
  • SHEA John E., o le 05.08.1969, + le 11.08.1969.
  • SHERWOOD Rosetta : voir HALL Rosetta, née SHERWOOD
  • SIBLEY Phillip, o le 23.05.1962, + le 10.06.1963.
  • SMIRNOV [СМИРНОВ] Evguenii, 60 ans (sans date), d’origine russe.
  • SOUKHOTINA [СУХОТИНА] Mariia Ioannovna, + en Corée le 01.01.1945, âgée de 64 ans, d’origine russe.
  • SOUKHOTINE [СУХОТИН] Arkadii Pavlovitch, + 15.09.19. (la pierre portant les deux chiffres du chronogramme a été cassée), âgé de 69 ans, d’origine russe.
  • STEWART Robert Lewis, o dans l’Ohio (USA) le 12.07.1899, + le 07.04.1959, PVT, STU Army, TNG Corps – World War I.
  • STIPLING Alfred Burt, o à Launceston (Grande-Bretagne), + à Séoul (Corée) le 19.12.1898.
  • STOKES Arlene, née AMSTUTZ, o à Kidron (Ohio, USA) le 09.11.1916, + à Séoul (Corée) le 12.03.1966 (presbytérienne).
  • STOKES Charles Davis (1915 – 1997), missionnaire en Corée de 1940 à 1983.
  • STOKES Marion Boyd (1882 – 1968), missionnaire en Corée de 1907 à 1940.
  • STOKES Pauline Davis (1876 – 1953), missionnaire en Corée de 1907 à 1940.
  • STRONG Johnny Magruder, o dans le Mississipi (USA) le 17.05.1944, + le 26.04.1969, SP 4, US Army.
  • STUNKARD Linda Lee, o le 20.01.1967, + le 24.07.1969.
  • STYS Edward G., o le 01.03.1934, + le 22.11.1985, membre de la loge maçonnique Han Yang. Sa tombe est ornée de la lettre G incluse dans le losange formé par un compas et une équerre. Il eut deux enfants : Tong et Timothy Stys.
  • STYS Timothy : voir STYS Edward G.
  • STYS Tong : voir STYS Edward G.
  • SYLVESTER Charles, colonel : voir SYLVESTER Doreen Smith, SYLVESTER Douglas, SYLVESTER Gordon
  • SYLVESTER Doreen Smith, o vers 1924, + en Corée en juin 1928, fille du colonel Charles Sylvester.
  • SYLVESTER Douglas, o en Corée le 18.04.1919, + en Corée le 19.01.1920, fils du colonel Charles Sylvester.
  • SYLVESTER Gordon, + en Corée le 19.10.1915, fils du colonel Charles Sylvester.
  • TARDENT Thérèse : voir DUFAURE de la PRADE Thérèse
  • TAYLOR Charles W., o le 09.07.1914, + le 12.01.1982. Sa tombe est ornée de la lettre G incluse dans le losange formé par un compas et une équerre. Il a épousé une Coréenne, Young Ja Taylor, citée plus loin.
  • TAYLOR George Alexander, o en Nova Scotia (Nouvelle-Écosse, Canada) le 17.03.1829, + en Corée le 10.12.1908, pioneer mining engineer to Korea, arrivé dans le pays en 1896. Son épouse, Marietta Lord, lui a donné trois enfants : Albert, Olive et William.
  • TAYLOR Young Ja, o en Corée le 23.02.1929, + en Corée le 11.11.1989, femme de Charles W. Taylor cité plus haut.
  • TCHIRKINE [ЧИРКИН] Sergueï Vissarionovitch, 1875 – 1943, d’origine russe, consul de l’Empire de Russie dans les premières années de l’annexion de la Corée (Empire de Choson) par l’Empire du Japon en 1910 – 1911 (après avoir occupé des postes en Perse et aux Indes). Puis il quitta Séoul pour une mission à Boukhara (Turkestan, ancien émirat placé sous protectorat russe). À Tachkent, capitale du Turkestan (aujourd’hui Ouzbékistan, ex-République de l’URSS), il fit la connaissance de Natalia Efremova, fille du gouverneur civil, et l’épousa à la veille de la Révolution de 1917. Lors de la prise du pouvoir par les Bolcheviks et de l’entrée des « Rouges » à Tachkent, le couple partit pour les Indes et se plaça sous la protection des Anglais. Serguei Tchirkine retrouva dans ce pays un diplomate allemand avec lequel il jouait fréquemment au billard du Seoul Club. Les Tchirkine revinrent en bateau à Séoul et Sergueï et Natalia eurent des fils jumeaux, Vladimir et Cyril (Kyrille) Sergueïevitch, nés à Séoul en 1924, qui seront plus tard tous deux diplômés ingénieurs de l’Université de Berkeley (Californie, USA) et travailleront leur vie durant pour la Pacific Gas & Electric in San Francisco (N.B. : Cyril était encore en vie en 2002). Pour fuir la guerre civile de 1950 – 1953, Natalia Tchirkina rejoignit ses fils en Californie et y vécut jusqu’à l’âge de 96 ans. Quant à l’ancien consul du tsar, il exerça à Séoul différents métiers pour faire vivre sa famille : il travailla dans une banque puis enseigna les langues à la Keijo Imperial University et à la Seoul Foreign School ce qui lui permit de pouvoir rester à la tête des Russes blancs de Corée (dont une bonne centaine à Séoul, ville qui avait certes reçu des milliers de réfugiés mais presque aussitôt émigrés en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, etc., tandis que d’autres répartis dans les autres villes du pays exerçaient toutes sortes de petits métiers pour survivre). Les Russes anti-communistes avaient formé une petite communauté évoluant en milieu strictement fermé (au sens étymologique du terme, c’est-à-dire à l’abri derrière de solides enclos en compagnie des prêtres de la paroisse orthodoxe, dans le quartier de l’ancien consulat, afin d’éviter tous heurts avec les « Rouges »). La tour blanche de l’ancien consulat russe subsiste. Classée monument historique, elle paraît à présent bien petite au milieu des buildings de Séoul qui l’entourent de toutes parts, loin, très loin de l’actuelle ambassade de la Fédération de Russie.
  • TIOULKINE [ТЮЛКИН] Andreï Danilovitch, né a Oujevsk le 11.04.1862, + Séoul le 18.02.1941, d’origine russe.
  • TOFT James, o le 07.04.1865, + en Corée le 15.06.1928, lieutenant commissaire.
  • TROITSKII [ТРОИЦКИИ] Vitalii 20.02.1916 – 19.02.1924, d’origine russe.
  • TURNER Benjamin Ligon, o le 18.07.1915, + en Corée le 24.12.1915 (méthodiste).
  • TURNER James William, o le 12.01.1913, + en Corée le 12.03.1913 (méthodiste).
  • TURNER Rosalie, o le 13.06.1914, + en Corée le 14.06.1914 (méthodiste).
  • TYSON Michael Robert, o le 27.01.1967, + le 19.03.1967.
  • UNDERWWOD : voir aussi CLARKE
  • UNDERWOOD Ethel, née VAN WAGONER, o à Kingston (Michigan, USA) le 11.04.1888, + à Séoul (Corée) le 17.03.1949, femme de Horace Horton UNDERWOOD, martyrisée lors des temps troublés qui suivirent la libération du pays. Elle a été massacrée dans sa maison familiale, au campus de l’Université Yonsei par un groupe de Sud-Coréens communistes (The Korea Herald, 13.05.2004, p. 4).
  • UNDERWOOD Horace Grant (Dr Reverend), o à Londres le 19.07.1859, missionnaire presbytérien, arrivé à New York en 1871 puis en Corée (où il prit le nom de Won Han-kwang ou de Won Du-woo) où il arriva le 5 avril 1885 (après avoir quitté les USA le 16.12.1884 et avoir un stage dans une mission du Japon sous la houlette du Dr J.C. Hepburn depuis janvier 1885) en avril 1885, + à Atlantic City (New Jersey, USA) le 12.10.1916, inhumé à Union Hill (New Jersey, USA) le 15.10.1916, exhumé et transféré à Séoul le 20.05.1999. Son épitaphe dit qu’il fut The first ordained missionnary to Korea (voir l’Introduction), fondateur de l’église Sae-mun-an, de la Biblical Society, de la YMCA, de la Christian Literature Society et du Chosun Christian College (1) en 1915 avec le soutien financier de son frère, John Thomas Underwood, fondateur de l’Underwood Typewriter Co. Il épousa Lillias Stirling Horton (1851 – 1921), médecin missionnaire, arrivée en Corée en 1888, médecin et conseillère de la reine Min pendant plusieurs années (Craig S. Coleman, American Images of Korea, p. 50). Leur fils unique, Horace Horton Underwood (qui adopta lui aussi le nom de Won Han-kwang), o à Séoul (Corée) le 06.09.1890, + à Pusan (Busan, Corée) le 20.02.1951 d’une crise cardiaque, formé aux USA, revint en Corée où il devint professeur de psychologie et troisième président du Chosun Christian College de 1933 à 1940. Ce dernier épousa Ethel Van Wagoner citée ci-dessus. Une plaque commémorative, écrite en coréen et en anglais, a été apposée près de la tombe de ce missionnaire le 19.07.1999, à l’occasion du 140e anniversaire de sa naissance. N.B. : Le Dr Horace Grant Underwood Jr (Won Il-han en coréen), troisième du nom et petit-fils du Révérend Dr Horace Grant Underwood, né à Séoul en 1917, est décédé le 15.01.2004 et a été inhumé dans la sépulture familiale. Reçu bachelier au collège d’Hamilton puis docteur à l’université de New York, il fut rapatrié aux USA avec toute sa famille en 1942 après l’attaque surprise de Pearl Harbour. Il servit dans l’U.S. Navy de décembre 1942 à juillet 1947 (dans le Pacifique pendant la seconde guerre mondiale) puis en Corée de juillet 1950 à octobre 1953, participant avec le grade de capitaine au fameux débarquement d’Incheon le 15 septembre 1950 sous les ordres du général Douglas MacArthur (The Korea Herald, 13.05.2004, p. 4) et servant plus tard d’interprète officiel (2) lors des négociations d’armistice au village de Panmunjon (il avait été diplômé de japonais pendant la seconde guerre mondiale à l’Institut des Langues de l’U.S. Navy à l’Université du Colorado). Il suivit les traces de son père, devenant professeur à l’université Yonsei, vice-président de la Korean American Association et directeur du Gwangju Christian Hospital et de la Korea Bible Society. Il a épousé Joan Vida Davidson (voir ci-dessous UNDERWOOD Joan Vida). Il a épousé Mrs Dorothy Constanz Watson Underwood. En 2003, l’université de Yonsei a inauguré un Hall Underwood pour rappeler le rôle de premier plan que cette famille a joué en Corée. Horace Horton UNDERWOOD a légué à l’université Yonsei des archives dont plusieurs lettres écrites pendant la guerre de Corée et dans les années 1980 (déposées par son fils à la bibliothèque de l’université en juillet 2004). Dans l’une d’elles, datée de janvier 1951, un mois avant sa mort, il décrit l’évacuation de Séoul après l’entrée des troupes chinoises dans le conflit : From Seoul to the bridge it was a terrible sight ; first the streets then the frozen river were black with people stumbling along. Il explique aussi comment il a aidé des femmes à fuir vers Busan. Quelque trente ans plus tard, il a adressé une lettre à la Cour pour solliciter une mesure de clémence en faveur des étudiants de l’université de Corée qui avait mis le feu au Centre culturel américain de Busan en 1982. Sa demande précisait : As an american citizen who has a deep love for Korea, whatever the motives and actions of these people, it would be a tragedy if the courts, instead of contributing to reconciliation and peace, further embittered feelings towards the governments of our two countries (Joong Ang Daily, 30.08.2004, p. 1). Horace Horton Underwood IV, né en 1943, espérait qu’un de ses fils enseignerait à son tour à l’université de Yonsei mais il n’en fut rien. Il a prévu de regagner les U.S.A. en novembre 2004 et de garder des liens avec la Corée en continuant de collaborer avec la fondation qui soutient cette université. Il a épousé Nancy Schaub, née en 1944 (« Underwood family to leave Korea after 119 years of service », in The Korea Herald, 13.05.2004, p. 4 ; Lee Chul-jae, « An Underwood departs. With jobs at an end », in JoongAng Daily, 24.05.2004, p. 8, avec plusieurs photos de famille et une galerie de portraits des Underwood et de leurs femmes de la fin du 19e siècle à nos jours). Après son départ, il ne restera plus en Corée que son jeune frère Peter qui travaille dans une entreprise de conseils privée et Diana, femme de celui-ci.). Pour mieux connaître l’histoire de cette famille qui a marqué l’histoire de la Corée, se reporter à l’ouvrage de Lillias H. Underwood, Underwood of Korea : Being Underwood an Intimate Record of the Life and Work of the Rev. H.G. Underwood, D.D., LL.D., for Thirty-one Years a Missionary of the Presbyterian Board in Korea. New York: Fleming H. Revell Co., 1918 (avec photographie du Rev. Dr Horace Underwood en 1884, quelques mois avant son arrivée en Corée). Voir aussi Lillias Horton Underwood, Fifteen Years among the Top-knots, Boston and New York: American Tract Society, 1904..
    N.B. : les tombes de la famille Underwood se trouvent au fond du cimetière, à droite et au bord de la grande allée circulaire.
    (1) C’est la fusion du Chosun Christian College avec la Severance Medical School qui a donné naissance à l’établissement qui porte de nos jours le nom d’Université Yonsei (ainsi rebaptisée en 1946, c’est-à-dire dès l’année qui suivit la libération du pays). Le Dr Horace Grant Underwood possède sa statue en pied à l’université Yonsei de Séoul. Son frère aîné, John Thomas Underwood poursuivit le mécénat familial en offrant un million de dollars à l’école et à diverses œuvres sociales fondées à Séoul, jusqu’à sa mort survenue en 1937.
    (2) Il fut aussi interprète des présidents américains Dwight D. Eisenhower et Gerald Ford.
  • UNDERWOOD Horace Horton (1890 – 1951) : voir UNDERWOOD Ethel, UNDERWOOD Horace (Dr Reverend)
  • UNDERWOOD Joan Vida, née DAVIDSON, o à Séoul (Corée) le 19.09.1915, + à New York (USA) le 02.02.1976.
  • VAN WAGONER Ethel: voir UNDERWOOD Ethel
  • VASSILIEV [ВАСИЛИЕВ] Konstantin Aleksandrovitch (sans date), d’origine russe.
  • VICHTAK-MARKOVA [ВИШТАК-МАРКОВА] Anna Emelianovna, née dans le kraï de l’Oussouri (Empire de Russie), + 1938.
  • VINTON Letitia Coulter, o à Glasgow (cosse, Grande-Bretagne) le 31.01.1873, + à Séoul (Corée) le 04.12.1903.
  • VITAL Juanito Musni, o le 24.06.1921, + le 28.12.1967.
  • WADE James A. (1930 – 1983), mari de Lee M. Wade qui lui a donné deux fils  : Adam et Job.
  • WADE Lee M. (1936 – 1973), femme de James A. Wade cité ci-dessus.
  • WATSON Dorothy Constanz : voir UNDERWOOD Horace Grant
  • WEBSTER Elizabeth, o le 29.09.1856, + en Corée le 18.05.1898.
  • WEEMS Benjamin Burch, o le 14.05.1974 (1914 ?), + à Séoul (Corée) le 31.01.1986 (méthodiste).
  • WEEMS Ruth, née COBLENTZ, o à Erie (Pennsylvanie, USA) le 02.05.1916, + à Séoul (Corée) le 23.06.1966 (méthodiste). Il épousa N. RITTENHOUSE.
  • WELBON Alice Rittenhouse, o en Corée le 30.05.1912, + en Corée le 09.02.1914, fille du Révérend Arthur G. Welbon cité ci-dessous.
  • WELBON Arthur G. (Garner) (Révérend), o à Estmanville (Michigan, USA) le 04.08.1866, + en Corée le 05.04.1928, fils de Thomas Welbon et de Marie Elizabeth Beach. Le 24.09.1901 à Séoul, il épousa Sarah Harvey NOURSE (alias NURSE), o Le Caire le 02.07.1872, fille de John Thomas Nourse, o 24.02.1845 (fils de James Nourse et de Sarah North Harvey), et d’Eleanor Maclay Pomeroy, o 15.02.1848, + 20.07.1891 (fille de John Pomeroy et d’Ann Black Crawford). De cette union naquirent six enfants : Harvey Thomas (cité ci-dessous), Henry Garner (Révérend), o Séoul le 28.09.1904, + 11.12.1999, entré au séminaire de Princeton en 1927 (qui a légué deux pieds cubes de manuscrits, dont deux histoires de l’église de Corée écrites par son père, actuellement conservés à Saint-Louis, Missouri), Barbara, o Séoul le 04.04.1906, Mary Eleanor, o Séoul le 07.09.1907, Charles Pomeroy, o Séoul le 07.12.1909, Alice Rittenhouse, o Anchong (Corée) le 30.05.1912, + 09.02.1914.
  • WELBON Harvey Thomas, o en Corée le 17.05.1903, + en Corée le 27.05.1903, fils du Révérend Arthur G. Welbon cité ci-dessus.
  • WELLS Jonathan Lee, + le 28.02.1962 (tombe d’enfant).
  • WESTON Alan R., o le 18.07.1912, + en Corée le 25.06.1958.
  • WILKERSON John Paul, o en Corée le 25.08.1970, + en Corée le 26.08.1970. Trois angelots gravés sur la pierre tombale survolent le nom de cet enfant.
  • WHITE James Paul, o le 18.05.1930, + en Corée le 17.02.1957.
  • WHITMAN : voir JOLY WHITMAN Lilian Agnes Bencraft
  • WIDDOWSON Mary (colonel), o à Glasgow (Écosse, Grande-Bretagne) le 04.04.1898, + à Séoul (Corée) le 05.10.1950, missionnaire. Sa pierre tombale porte la mention born again in Capetown 07.01.1912.
  • WILLIAMS Floyd, o le 12.03.1923, + le 10.02.1974, Sgt US Army, World War II, Korea.
  • WILSON Charles A., o à Philadelphie (USA) le 06.12.1932, + à Séoul (Corée) le 03.11.1995.
  • WITHERSPOON Charlotte (Lothie) Ingram, o à Memphis (Tennessee, USA) le 13.05.1867, + à Mokp’o (Corée) le 12.04.1901, femme d’Eugène BELL. Sa pierre tombale a été restaurée à Pâques 2002.
  • WOOTEN Bobbie Gene, o dans le Missouri (USA) le 18.04.1942, + le 14.06.1969, SSG Btry (Battery) B 14 Artillery VIETNAM SS-BSM-PH, killed in action in Vietnam.
  • YOUNG Mabel B. (1883 – 1935), infirmière missionnaire de l’église unie du Canada, originaire de Bethlehem (Pennsylvanie, USA), infirmière à l’hôpital Severance de Séoul de 1921 à 1935.
  • YU Sun Han, o le 08.02.1912, + le 31.12.2003, décorée de la médaille de Florence Nightingale (la plus haute distinction de la Croix-Rouge Internationale). La tombe supporte un portrait de la défunte avec ses décorations et l’inscription : You are always in our hearts.

© Jean-Marie Thiébaud, mai 2004.